contact us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right.

917 - 470 Granville Street
Vancouver, BC V6C 1V5
Canada

1.877.795.8403

Experience Education manages the coop, practicum, and internship programs for schools in Vancouver, Calgary, Toronto, and Montreal.

7878674136_e58c689fa4_o.jpg

Préparation pour les entrevues

Comment preparer pour une Entrevue de Stage


Les entrevues de sélection pour les stages non rémunérés sont généralement brèves et simples. Une personne clé de l’entreprise vous rencontre et discute avec vous une quinzaine de minutes environ. Elle vous explique ce que l’entreprise fait, vous pose trois ou quatre questions de sélection, vous fait faire le tour des locaux, et c’est déjà terminé.

Les entreprises d’accueil discutent avec vous pour évaluer vos attentes, s’assurer que votre niveau de langue est suffisant, et pour voir si l’opportunité d’un stage chez eux vous enthousiasme. La grande majorité des étudiants réussissent leurs entrevues. La seule raison pour laquelle les étudiants échouent parfois est parce qu’ils ne se sont pas suffisamment préparés et donnent à l’entreprise d’accueil l’impression qu’ils ne sont pas enthousiastes ou intéressés.

Alors lisez les informations ci-dessous, suivez les conseils qui vous sont donnés, et préparez-vous à l’avance à répondre aux questions. Si vous faites tout cela, votre entrevue sera très facile.


AVANT DE COMMENCER

Dès que votre entrevue est organisée, Experience Education vous enverra un courriel qui vous donnera les détails concernant le stage pour lequel vous postulez : la date et l’heure, le nom de la personne qui vous rencontrera, l’itinéraire pour vous y rendre, et pour finir l’adresse de leur site internet.

Exemple :

Bonjour Martin Durand,

Comment-allez-vous ?

Bonne nouvelle ! Vous avez obtenu une entrevue vendredi prochain, le 14 mai à 14h30, avec une entreprise appelée Entreprise Idéale Co. Entreprise Idéale Co est située au 483 rue Sainte-Catherine, dans le centre-ville de Montréal. Votre contact s’appelle Jean, c’est le président de l’entreprise.

Vous allez passer une entrevue pour un stage en design. Votre mission consistera à aider à la création de logos sur Adobe Illustrator à partir de dessins d’artistes, à assister à la création d’affiches et de brochures, et à finaliser le travail de designers plus expérimentés. Vous travaillerez sous la supervision rapprochée d’une designer appelée Lola.

Avant l’entrevue, nous vous demandons de faire des recherches approfondies sur l’entreprise. Allez visiter leur site www.ersatzdw.web.qc. Soyez sûr de comprendre les principaux produits de l’entreprise, qui sont ses clients, comment elle réalise ses bénéfices et depuis combien de temps elle opère.

Une personne de notre équipe viendra avec vous à l’entrevue. Merci de vous présenter à notre bureau à 14 heures, et nous nous rendrons ensemble à l’entreprise. N’oubliez pas de porter une tenue formelle – pas de jeans ni de baskets.

Bonne chance, et à vendredi !

Cordialement,

Pierre Dupont

Services aux étudiants

Experience Education

Vous recevrez probablement ce courriel deux ou trois jours avant l’entrevue. Merci d’utiliser ce temps pour faire des recherches sur le site internet de l’entreprise d’accueil. Cela sera important par la suite, car de nombreuses questions d’entrevue nécessitent que vous connaissiez un minimum l’entreprise. Ces sites internet institutionnels s’adressent à des personnes dont le français est la langue maternelle, donc il se peut qu’ils soient  difficiles à comprendre. Cela signifie que vous n’y arriverez pas si vous vous y prenez à la dernière minute. Vous devez faire vos recherches au moins un jour à l’avance, pour vous donner le temps de traduire certaines parties du site et de bien comprendre en détail ce que fait l’entreprise.

Etape suivante : habillez-vous convenablement. Vous aurez remarqué que dans le courriel il est précisé « N’oubliez pas de porter une tenue formelle – pas de jeans ni de baskets ». Les photos ci-dessous vous montrent ce que nous entendons par là. Voici le genre de vêtements que vous devriez porter – certaines tenues sont plus formelles que d’autres, mais toutes sont appropriées pour une entrevue.

Source: http://www.corporatejourney2u.com/business/examples-of-business-casual-attire.html

Même si l’ambiance de l’entreprise semble décontractée sur le site internet, même si la personne qui vous fait passer l’entrevue porte un jean ou encore si l’entreprise n’a que quatre ou cinq employés, habillez-vous convenablement. Ne pas le faire est un signe de négligence et de manque de respect que l’entreprise remarquera forcément.

Pour votre information, si vous n’avez pas emporté de tenue formelle avec vous, vous pouvez en trouver dans les boutiques suivantes :

  • Joe Style Frais – C’est le magasin le moins cher pour acheter des vêtements habillés. Il y a une boutique au 395 Jean-Talon Ouest à Montréal.

  • H&M – Vous y trouverez comme dans votre pays des vêtements à prix très abordable.

  • Value Village – Vêtements et chaussures d’occasion (déjà utilisés). Si votre budget est très limité, vous pourrez trouver là des tailleurs à partir de 10 $.

QUESTIONS D’ENTREVUE

Pour commencer, voici les questions qui sont posées dans 90% des cas :

Parlez-moi un peu de vous.

Cette question sert à briser la glace. Elle est destinée à vous mettre à l’aise, et c’est un bon test pour voir comment va se dérouler la suite de l’entrevue. A ce moment précis, vous avez une bonne maîtrise de la situation. Si vous débordez d’amabilité, votre hôte s’en apercevra et fera de même. Si votre réponse ne parait pas sérieuse ou au contraire trop stricte, votre hôte sera découragé pour le reste de l’entrevue.

Pour préparer votre réponse, vous pouvez vous inspirer du modèle ci-dessous (mais ne le copiez pas mot pour mot) :

Je suis venu à Montréal pour améliorer mon français, et je suis arrivé il y a 6 mois. Au Brésil, je travaille pour une banque de détail. Je souhaiterais évoluer dans mon entreprise, et pour cela, je dois améliorer mon niveau en français. J’ai souvent entendu dire que Montréal était une ville très jolie et agréable, donc j’ai décidé de venir ici pour apprendre le français et faire un stage. Je suis travailleur, et au Brésil j’ai de longues journées de travail, mais cela ne m’empêche pas d’être le capitaine de l’équipe de football de mon quartier et d’aider en tant que bénévole dans un centre pour les jeunes pendant les weekends. J’ai étudié la finance et l’économie, et  le secteur bancaire m’intéresse beaucoup. J’aime travailler en équipe, mais je suis aussi capable de travailler de manière autonome. Pendant mon stage, j’espère vraiment en apprendre plus sur votre manière de travailler et sur le vocabulaire relatif à mon travail.


Que savez-vous de notre entreprise ?

Nous espérons que vous avez bien fait vos recherches, parce que c’est indispensable pour répondre à cette question, et que les entreprises d’accueil la posent dans 100% des cas. Soyez précis, parlez des départements ou des produits qui vous intéressent le plus.

Réponse type :

J’ai lu votre site internet et quelques articles de blog parlant de votre entreprise, et je sais  que vous avez été créés en 2002 et que vous avez trois succursales au Canada et une au Mexique. J’ai même vu que vous vendiez certains de vos produits dans mon pays. Je suis intéressé par le marketing, et je pense que je pourrais participer à la stratégie marketing pour mon pays ou encore d’autres nouveaux marchés en Amérique du Sud.


Avez-vous des questions ?

C’est le moment de poser des questions à propos du code vestimentaire de l’entreprise, de ce que l’entreprise attend du stagiaire… ou encore si l’entreprise a déjà accueilli un stagiaire. Cependant, quelles que soit les questions que vous posiez, vous devez les préparer à l’avance et en discuter avec votre conseiller Experience Education.

Voici quelques exemples de questions :

  • Qu’attendez-vous d’un stagiaire ?
  • Avez-vous déjà accueilli un stagiaire auparavant ? Qu’est-ce qui vous a impressionné dans ses réalisations ? Qu’est-ce qu’il a fait et que vous pensez qu’il aurait pu améliorer ?
  • Selon vous, quel est le type de personnalité qui correspond le mieux à votre entreprise ?
  • Vous trouverez ci-dessous d’autres questions qui sont fréquemment posées (mais pas systématiquement). Il est bon de les étudier « juste au cas où… » :

Comment trouvez-vous Montréal ?

Ce qui signifie « quel est votre avis sur Montréal ? ». On pourrait aussi vous demander « que pensez-vous de Montréal ? ». Soyez positif. Même si vous en êtes arrivés à vraiment détester la ville, gardez-le pour vous-même et parlez uniquement des côtés positifs de votre séjour.

Réponse type :

J’adore Montréal. La ville est magnifique et très cosmopolite. J’aime me promener dans le parc Mont Royale et aller boire un verre dans le quartier Le Plateau. Je profite aussi des musées et des nombreux festivals : par exemple, je suis allé au festival de jazz. Dans ma ville il n’y pas une telle diversité culturelle, donc je trouve fantastique de pouvoir parler avec des personnes venant de différents pays et de gouter de nouvelles cuisines. Ici les habitants aussi sont très aimables et aident volontiers.


Depuis combien de temps êtes-vous à Montréal ?

Attention, cette question vous demande le nombre de jours, semaines, ou mois depuis votre arrivée. Elle ne demande pas combien de temps en tout durera votre séjour (cette question pourrait être posée de cette manière : « Pour combien de temps êtes-vous à Montréal ? »), ni combien de temps vous restez encore à Montréal (la question pourrait être posée de cette manière : « Combien de temps restez-vous encore à Montréal ? »).

Réponse type :

Je suis à Montréal depuis 6 mois. Je suis arrivé en septembre, juste avant le début de l’hiver. C’était la première fois que je voyais de la neige, c’était incroyable !

Les deux questions suivantes (numéros 4 et 5 ci-dessous) sont la suite logique de la précédente.


Qu’est-ce que vous avez fait depuis votre arrivée ici ?

Parlez de votre école et de votre vie sociale. Vous pouvez expliquer que vous avez travaillé dur à l’école, et que vous avez trouvé un travail en dehors de l’école pour améliorer votre français.

Réponse type :

J’ai étudié le français à l’école Zerolingua. J’ai étudié le vocabulaire français général et le vocabulaire professionnel, en particulier le lexique du lieu de travail. J’ai appris à écrire des lettres et courriels professionnels. Pendant mes loisirs, j’ai voyagé dans la province du Québec et j’ai visité …. J’ai aussi acheté un vélo et j’aime bien aller me promener dans la ville.


Pourquoi avez-vous choisi de venir à Montréal ?

Vous pouvez répondre en deux parties. Pour commencer,  expliquez  pourquoi vous avez décidé de venir dans un pays francophone  pour améliorer votre français, puis expliquez pourquoi vous avez choisi Montréal au lieu d’une autre ville.

Réponse type :

Je suis venu à Montréal pour améliorer mon niveau en français. J’ai pensé que je pourrais m’améliorer plus rapidement en séjournant dans un pays francophone comme le  Québec. Un de mes amis a visité Montréal l’an dernier, et m’a dit que c’était très beau, alors j’ai décidé de venir ici.


Comment avez-vu découvert notre entreprise ?

Soyez honnête. Les entreprises n’aiment pas les flatteries hypocrites, et votre niveau de français, aussi bon soit-il, ne le sera sans doute pas assez pour mentir de manière convaincante lors d’une entrevue d’embauche. Répondez à la personne qui vous fait passer l’entrevue que c’est votre conseiller d’Experience Education qui vous a présenté l’entreprise. Ils souhaitent s’assurer que vous ne postulez pas chez eux par hasard et que vous portez de l’intérêt à leur secteur d’activité.

Réponse type :

Mon agence de placement, Experience Education, m’a parlé votre entreprise. En fait, ils m’ont présenté plusieurs entreprises, et j’ai fait des recherches sur elles. J’ai été particulièrement intéressé par votre entreprise parce que vous travaillez dans le même secteur que celui dans lequel je travaillais dans mon pays.


Que pensez-vous pouvoir apporter à « NOM DE L’ENTREPRISE » ? Quel genre de tâches vous intéresserait ?

Ceci n’est pas une question superficielle. L’entreprise souhaite savoir ce que aimeriez faire chez eux, le type de tâches qui, selon vous, vous serait le plus adapté, et dans quel département vous préfèreriez travailler. Il y a deux mauvaises réponses qu’il faut éviter. La première, c’est de dire « ça m’est égal, je peux faire n’importe quel travail », et la seconde, « Je suis un manager dans mon pays, donc je veux avoir un poste au même niveau ici ». Voici la bonne manière de répondre :

Réponse type :

Je suis une personne très adaptable. J’ai fait beaucoup de choses différentes au cours de ma vie professionnelle, entre autres réceptionniste, comptable, gestionnaire de ressources humaines ou encore commercial. Je serais très intéressé par travailler dans votre service marketing, parce que j’ai étudié le marketing dans le cadre de mon MBA et que j’aimerais mettre mes connaissances en pratique. Je sais rédiger des plans marketing, contacter des clients potentiels, évaluer le succès des plans marketing et les réadapter à ces clients potentiels pour plus d’impact. Je sais aussi utiliser des logiciels de conception graphique, donc je suis capable de créer des publicités pour internet ou pour un support imprimé. Enfin, j’ai l’habitude de communiquer avec des fournisseurs et de travailler en équipe pour vendre de nouveaux produits.


Quel est l’objectif que vous vous êtes fixé pour ce stage ? Pourquoi faites-vous ce stage ?

C’est l’une des premières questions que l’équipe d’Experience Education vous pose en vous rencontrant, et c’est l’une des premières questions que les personnes qui font passer les entrevues vous poseront également. Elles veulent connaître le but que vous espérez atteindre en réalisant un stage dans leur entreprise, ici à Montréal. Parlez de résultats spécifiques à court terme, et non des conséquences à long terme. Donc ne dites pas : « je veux obtenir un bon poste quand je retournerai chez moi ». Répondez plutôt :

Réponse type :

Le travail que j’ai dans mon pays nécessite de communiquer souvent avec notre succursale française, et je veux être plus à l’aise dans cette tâche. Donc mon premier objectif ici est d’améliorer mon français. Je voudrais parler plus au téléphone et devenir plus à l’aise dans la rédaction des lettres et courriels professionnels. J’espère en apprendre plus sur le marketing consommateur canadien et aussi sur le marketing internet.


Quel serait votre stage idéal ?

Pour répondre à cette question, référez-vous à vos objectifs de stage. Parlez de ce que vous voulez accomplir pendant votre stage, les tâches que vous seriez heureux de faire, un projet qui vous intéresserait particulièrement, et le type d’ambiance de travail que vous recherchez.

Réponse type :

Mon stage idéal se déroulerait dans une entreprise comme la vôtre. J’aimerais travailler comme assistant au service marketing, avec un superviseur qui me montrerait de nouvelles techniques de marketing internet. J’aimerais avoir l’opportunité de l’assister dans son travail et aussi de gérer un projet par moi-même pour commercialiser votre nouveau produit au Chili. J’espère travailler dans une entreprise où mes collègues seraient sympathiques et où tout le monde discute et s’entraide.


Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?

Soyez honnête, décrivez votre objectif de carrière à 5 ans, puis expliquez comment vous pensez que ce stage vous aidera à atteindre cet objectif.

Réponse type :

Dans cinq ans, je serai revenu dans mon pays, et j’espère avoir un poste de responsable marketing dans une entreprise de produits électroniques. J’aimerais superviser une équipe d’assistants marketing et gérer la réalisation des plans marketing pour l’entreprise à l’échelle nationale.


Quels sont vos projets après votre stage ?

Si vous envisagez vraiment de vous installer au Canada, c’est le moment de le dire. Sinon, expliquez quels sont vos projets professionnels à court terme lorsque vous retournerez dans votre pays.

Réponse type 1 :

Je souhaite m’installer au Canada. Donc après mon stage, j’espère trouver un emploi dans une entreprise qui pourra m’aider à prolonger mon séjour. J’aime beaucoup le Canada et j’ai toujours voulu vivre ici. C’est un pays sûr, et je suis convaincu que c’est une bonne place pour faire carrière et fonder une famille. Je pense que ce stage me sera tres utile quand je rechercherai un emploi, car grâce à lui j’aurai déjà une expérience dans une entreprise canadienne, et si tout va bien une référence locale.

Réponse type 2 :

J’envisage de voyager dans le pays et de visiter Vancouver, Toronto et les chutes du Niagara. Après ça, je retournerai chez moi pour chercher un nouveau travail. Je souhaiterais trouver un emploi dans la publicité, et je pense que mon stage au Canada me sera d’une grande aide pour obtenir ce travail dans mon pays.


Quel est le travail dont vous rêvez ?

Attention, ce n’est pas la même question que le stage idéal, et si vous n’êtes pas sûr, n’hésitez pas à demander à votre interlocuteur de clarifier sa question (en demandant par exemple : « Vous voulez dire quand je retournerai dans mon pays ? »). Pour répondre à cette question, décrivez le poste que vous espérez avoir dans 1 an, celui qui serait absolument parfait pour vous, quelles seraient vos responsabilités, et pourquoi vous voulez faire ça.

Réponse type :

Je rêve d’être un gestionnaire de comptes dans une banque de détail. J’ai étudié la finance à l’université, et je travaille actuellement dans une banque, au service des prêts. Mais les services aux particuliers m’attirent plus. Avec ce travail je pourrais recruter mes propres clients et gérer leurs portefeuilles d’investissement. Ce serait comme avoir ma propre entreprise.


Présentez-moi votre CV.

Cela signifie présenter le contenu de votre CV du début à la fin, mais en l’expliquant, pas en le lisant. Donnez votre avis sur vos formations, vos différents emplois, et mentionnez vos principaux succès lorsque vous le pouvez. Si c’est possible, faites le lien avec le stage pour lequel vous postulez.


Quelles sont vos compétences avec la Suite Microsoft Office ?

Ne mentez pas, ils s’en apercevraient. Mais ne soyez pas trop modeste non plus. La meilleure manière de répondre est de donner quelques détails sur ce que vous savez faire avec chaque programme, au lieu de donner un avis personnel sur vos capacités.

Réponse type :

Je sais très bien utiliser Excel : je connais les formules qui permettent de synthétiser des données et de les analyser. Avec Outlook, je sais comment saisir des rendez-vous et envoyer des demandes de rendez-vous et de réunion a mon équipe. Je sais faire des documents normaux et du publipostage sous Word, et j’ai déjà fait de nombreuses présentations avec PowerPoint.


Détaillez-moi vos compétences informatiques.

La question ressemble à la précédente, mais elle est plus large. Vous pouvez mentionner ici les autres programmes que vous connaissez, mais n’incluez pas  « internet » dans les compétences informatiques.

Réponse type :

Je sais très bien utiliser Excel : je connais les formules qui permettent de synthétiser des données et de les analyser. Avec Outlook, je sais comment saisir des rendez-vous et envoyer des demandes de rendez-vous et de réunion a mon équipe. Je sais faire des documents normaux et du publipostage sous Word, et j’ai déjà fait de nombreuses présentations avec PowerPoint. En plus de la Suite Microsoft Office, je sais comment créer des logos et des polices avec Illustrator, ainsi que modifier des photos et même créer des documents dans Photoshop. Dans mon précédent poste je travaillais beaucoup avec Photoshop et Illustrator pour réaliser des publicités pour mon entreprise.


Quels sont vos atouts ?

C’est une question classique, et très directe : parlez des choses que vous faites le mieux et donnez des exemples. Evitez cependant ce qui n’est pas directement lié à vos expériences professionnelles.

Réponse type :

Je suis très organisé, et j’arrive bien à gérer plusieurs choses à la fois. Dans mon précédent travail, j’étais le responsable du projet d’équipe, et ma mission consistait à organiser le travail et répartir les tâches entre les différentes personnes. Je coordonnais leur travail et m’assurais que tout serait prêt à temps pour le client.


Quelles sont vos faiblesses ?

Une autre question classique. Parlez de quelque chose que vous ne faites pas bien, puis expliquez ce que vous faites pour vous améliorer sur ce point. Dans certains cas, vous devrez donner en exemple une situation dans laquelle cette faiblesse vous a posé problème et comment vous avez réussi à régler ces problèmes. « Perfectionniste » ne sera pas considéré comme une réponse valable, mais si vous voulez parlez de vos problèmes éventuels en français à ce moment-là, ce sera bon.

Réponse type :

Je ne suis pas très bon en expression écrite en français. Je crois qu’il me manque beaucoup de vocabulaire important. Dans mon précédent travail, j’ai dû écrire des lettres à notre bureau de Paris et c’était difficile. C’est pour cela que je suis venu au Québec. J’ai déjà pris des cours de français pendant 6 mois, et cela m’a beaucoup aidé, mais comme j’ai toujours quelques difficultés, j’ai un tuteur qui m’aide 2 soirs par semaine à améliorer mon expression écrite.


Il y a une chose à retenir à propos de toutes ces questions. Chacune d’entre elles peut donner lieu à des questions qui sont liées à vos réponses. Par exemple, regardez la réponse type à la question 1, en faisant particulièrement attention au texte souligné.

Je suis venu à Montréal pour améliorer mon français, et je suis arrivé il y a 6 mois. Au Brésil, je travaille pour une banque de détail. Je souhaiterais évoluer dans mon entreprise, et pour cela, je dois améliorer mon niveau en français. J’ai souvent entendu dire que Montréal était une ville très jolie et agréable, donc j’ai décidé de venir ici pour apprendre le français et faire un stage. Je suis travailleur, et au Brésil j’ai de longues journées de travail, mais cela ne m’empêche pas d’être le capitaine de l’équipe de football de mon quartier et d’aider en tant que bénévole dans un centre pour les jeunes pendant les weekends. J’ai étudié la finance et l’économie, et  le secteur bancaire m’intéresse beaucoup. J’aime travailler en équipe, mais je suis aussi capable de travailler de manière autonome. Pendant mon stage, j’espère vraiment en apprendre plus sur votre manière de travailler et sur le vocabulaire relatif à mon travail.

Dans les entrevues, on ne passe pas d’une question à une autre sans aucun rapport comme dans un examen. Les entrevues sont des conversations, elles se déroulent naturellement ; et dans une conversation classique, vous utiliseriez probablement le texte souligné pour relancer la discussion en posant une question.

Par exemple :

  • Pourquoi avez-vous décidé de faire du bénévolat ? Quel est votre travail dans ce centre de jeunes ? Qu’est-ce que vous retirez de cette expérience de bénévolat ? Etes-vous bénévole à Montréal aussi ?
  • Pourquoi avez-vous choisi d’étudier la finance et l’économie ? Qu’avez-vous préféré dans vos études ? Prévoyez-vous de faire un MBA ?
  • Qu’est-ce que vous préférez dans ce secteur ?

Et ainsi de suite…

Il n’y a pas vraiment de méthode pour se préparer à ces questions qui découlent des questions principales, à part vous assurer que vos réponses ont du sens. La meilleure chose que vous pouvez faire est d’analyser vos éléments de réponse et vous demander si tout est vrai et peut être prouvé. Par exemple : êtes-vous vraiment quelqu’un qui travaille dur ? Pouvez-vous le prouver avec un exemple ? Non ? Alors ne dites pas que vous travaillez dur. Faites-vous vraiment aux détails ? Pouvez-vous le prouver avec un exemple ? Oui ? Parfait, vous pouvez en parler.